Vous recherchezServices, accès, horaires...

Imprimer cette page en utilisant la fonction Imprimer de votre navigateur

Accueil>Etudiants>Formation>Sage-femme

Sage-femme

Le métier

La profession de sage-femme est une profession médicale définie dans le code de la santé publique (Quatrième partie : Professions de santé - Livre Ier : Professions médicales – Titre V : Profession de sage-femme).

« L'exercice de la profession de sage-femme comporte la pratique des actes nécessaires au diagnostic, à la surveillance de la grossesse et à la préparation psychoprophylactique à l'accouchement, ainsi qu'à la surveillance et à la pratique de l'accouchement et des soins postnataux en ce qui concerne la mère et l'enfant,… .
L'examen postnatal peut être pratiqué par une sage-femme si la grossesse a été normale et si l'accouchement a été eutocique.
L'exercice de la profession de sage-femme peut comporter également la réalisation de consultations de contraception et de suivi gynécologique de prévention, sous réserve que la sage-femme adresse la femme à un médecin en cas de situation pathologique.
Les sages-femmes sont autorisées à concourir aux activités d'assistance médicale à la procréation, dans des conditions fixées par décret ».

A ce titre, la sage-femme a le droit de diagnostic et de prescription  dans son champ de compétences.
Sous sa propre responsabilité et en toute autonomie, elle pratique, notamment, les actes cliniques et para-cliniques  nécessaires :

  • au diagnostic et  au suivi médical de la grossesse physiologique,
  • à  la surveillance et à la pratique de l'accouchement normal,
  • au suivi  postnatal de la mère et de son nouveau-né en dehors de toute pathologie.

Elle peut, en outre,  proposer à toute femme en bonne santé des consultations de suivi gynécologique de prévention et des consultations de contraception et concourir aux activités d’assistance médicale à la procréation.

Elle joue un rôle essentiel en termes de prévention, de dépistage, de suivi et de sécurité des femmes et des nouveau-nés, d’information et d’accompagnement psychologique des familles.

Lorsqu’elle dépiste une  pathologie, elle passe le relais à un médecin mais peut cependant exercer en collaboration avec lui.

Elle entretient notamment des liens indispensables avec le gynécologue-obstétricien, le pédiatre et l'anesthésiste réanimateur.

Elle peut exercer ses compétences en secteur :

  • hospitalier public ou privé,
  • territorial (PMI),
  • libéral.

Pour en savoir plus, consulter le Référentiel métier et compétences des sages-femmes

 

Les conditions d’admission en formation

L’entrée à l’école de Sages-Femmes est conditionnée par le classement en rang utile au concours - filière Maïeutique- de la Première Année commune aux Etudes de Santé (PAES) organisée au sein de  l’UFR de médecine de Reims.

Le nombre de postes offerts aux étudiants qui se destinent à la profession de sage-femme est fixé, chaque année,  par arrêté ministériel (Numerus Clausus 2015 : 27 étudiants).

Une admission directe en cours de cursus (FGSMa2 ou FGSMa3) reste cependant possible, sous certaines conditions de diplôme ou de statut, par la procédure passerelle entrante.

En savoir plus :

La formation

Le cursus en Sciences Maïeutiques conduisant au diplôme d’Etat de sage-femme, reconnu grade master,  dure 5 ans.
Ce cursus compte  2 cycles :

  • un 1er cycle de 3 ans  correspondant à la Formation Générale en Sciences Maïeutiques et donnant lieu à 180 crédits ECTS :
    - Première Année commune aux Etudes de Santé (PAES)
    - 2ème année de Formation Générale en Sciences Maïeutiques ( FGSMa2)
    - 3ème année de Formation Générale en Sciences Maïeutiques ( FGSMa3)
  • un 2ème cycle de 2 ans  correspondant à la Formation Approfondie en Sciences - Maïeutiques et donnant lieu à 120 crédits ECTS :
    - 1ère  année de Formation Approfondie en Sciences Maïeutiques ( FASMa1)
    - 2ème année de Formation Approfondie en Sciences Maïeutiques ( FASMa2)

Les 4 années de formation spécifique en « Sciences Maïeutiques » s’articulent autour d’enseignements théorique, méthodologique, appliqués, pratiques  et clinique. Organisation des études de sage-femme

2700 heures, soit un peu plus de la moitié du temps de formation, sont consacrées  aux stages durant lesquels l’étudiant devra développer les compétences afférentes à la profession de sage-femme. La totalité des stages appelle à validation.
A noter que  720h de stage dit de longue durée ou interné sont planifiées sur le 2ème semestre de la FASMa2.

Les étudiants sont soumis à un contrôle continu des connaissances  et à des examens  terminaux à la fin de chaque semestre portant sur les enseignements théoriques et cliniques. Une session de rattrapage semestrielle est ouverte  en cas d’échec.

Le diplôme d’Etat de sage-femme est délivré aux étudiants ayant :

  • validé l’ensemble des enseignements et des stages correspondants aux deux cycles de formation,
  • validé le certificat de synthèse clinique et thérapeutique,
  • soutenu leur mémoire avec succès.

Un double cursus Sciences Maïeutiques/parcours recherche est envisageable pour les étudiants qui le souhaitent.

Il existe également des dispositions pour accéder à d'autres cursus de formation (médecine, odontologie, pharmacie) via des passerelles sortantes.

En savoir plus :

Liens utiles

UFR Médecine Reims - PAES

ARS - Plateforme d’Appui aux Professionnels de Santé 

Conseil National de l'Ordre des Sages-Femmes 

Collège National des Sages-Femmes de France 

Contact

Ecole régionale de Sages-Femmes
Institut régional de Formation

45 rue Cognacq-Jay
51092 REIMS cedex
tél : 03 26 78 75 01

Vous pouvez aussi nous contacter en remplissant ce formulaire

Vos renseignements
Votre message